Hypersensibilité et bruxisme

Il est très fréquent de rencontrer des personnes hypersensibles sujettes au bruxisme.

Qu’est-ce que le bruxisme ?

Le bruxisme se définit par le fait de serrer les mâchoires ou grincer des dents de manière involontaire. Le terme provient du grec « bryxo » qui signifie littéralement « grincer des dents« .

Il se produit le plus souvent durant le sommeil et parfois le jour.

Il existe deux formes de bruxisme :

  • Contracter les mâchoires ou les dents de façon prolongée
  • Produire des mouvements de va-et-vient des mâchoires qui conduisent à frotter les dents et à les faire grincer

 

Quelles sont les causes du bruxisme ?

Le bruxisme est considéré comme une pathologie multifactorielle. Il est difficile de définir la cause du bruxisme de manière tranchée. Dans les causes d’origine physique, le bruxisme est lié à un mauvais alignement des mâchoires, un traumatisme au niveau des vertèbres cervicales, ou une prise de certains traitements. Toutefois, 70% des cas de bruxisme sont liés à des causes psychologiques. Les causes les plus courantes étant le stress et l’anxiété.

Il peut être aggravé par la consommation d’excitants tel que de tabac, d’alcool.

 

Quel est le lien entre bruxisme et hypersensibilité ?

Le bruxisme n’est pas une manifestation directe de l’hypersensibilité, mais une conséquence d’un étant anxieux ou d’une période de stress.

Certaines personnes hypersensibles étant aussi des personnes très anxieuses ou très stressées, il arrive de rencontrer des personnes hypersensibles sujettes aux grincements des dents.

Le fait que la personne vit seule, peut aussi retarder la prise en compte de cette pathologie chez de nombreuses personnes hypersensibles introverties.

Par ailleurs, il n’est certes pas très glamour de confier à quelqu’un, thérapeutes ou autres, que l’on grince des dents et beaucoup de personnes hypersensibles sont gênées ou trop timide pour en parler, mais c’est un phénomène assez courant.

Néanmoins, il est important de sortir de l’embarras lorsque cela vous arrive si l’on s’en appervoit afin d’en parler à un praticien et d’éviter l’aggravation.

Ce trouble atteint autant les enfants que les adolescents ou les adultes. Diurnes ou nocturnes, grincement avec du bruit ou serrement des dents plus ou moins silencieux, les formes sont multiples.

 

Signes et symptômes

Les premiers signes peuvent être les remarques d’un ou d’une partenaire qui vous dit que vous grincez des dents durant votre sommeil. Si vous grincez des dents, vous pouvez aussi le ressentir, une fatigue au niveau de la mâchoire ou une douleur dans les dents ou la mâchoire au réveil ou au moment du petit déjeuner. Une douleur au niveau du visage ou des tempes.  Il peut aussi entraîner des maux de tête, des maux d’oreilles, des dents sensibles ou fracturées. Il conduit également à une sensation d’avoir un mal dormi et donc d’une fatigue récurrente.

S’il n’est pas traité, le bruxisme peut véritablement abîmer les dents. En effet, un grincement des dents ou une crispation de la mâchoire sur une longue période peut causer la fêlure ou la cassure d’une dent.

 

Conseils 

Le bruxisme nocturne qui représente 80 % des cas est le résultat d’une manifestation psychosomatique liée au stress et à l’anxiété et il échappe donc à la volonté.

Plusieurs traitements peuvent être suggérés :

  • La pose d’une gouttière (rôle protecteur)
  • La relaxation
  • Des traitements psychologiques.

À noter que les médicaments régulateurs du sommeil ne donnent pas de bons résultats

Si vous remarquez des signes ou des symptômes de bruxisme, ce n’est pas tabou, parlez-en dès que possible à votre dentiste. Seul un dentiste possède la formation et l’expertise nécessaire pour effectuer les examens, établir un diagnostic et recommander des traitements adaptés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut