Une personne hypersensible peut être introvertie ou extravertie, Elaine N. Aron nous dit dans son livre « Hypersensibles, mieux se comprendre pour s’accepter » que les personnes hypersensibles représentent entre 15 à 20 % de la population, que 70 % des personnes hypersensibles sont introverties et seulement 30 % des personnes hypersensibles sont extraverties. Chez les hypersensibles, les extravertis sont donc beaucoup moins nombreux que les introvertis.
     
     Durant l’enfance, l’introversion va permettre aux parents de se rendre compte plus rapidement et plus facilement de la sensibilité d’un enfant, a contrario de l’extraversion qui jouera rôle de rempart, sera comme une façade qui masquera la sensibilité de l’enfant hypersensible et laissera croire aux adultes que cet enfant est comme tous les autres enfants et qu’il n’y a pas de précautions particulières à prendre, d’attention à avoir, de soin à prendre.

Homme hypersensible

     L’introversion ne doit pas être confondue avec la timidité ou la sensiblerie. L’introversion est un mode de protection naturel, une nature, qui va permettre de tenir à distance les différents stimuli qui pourraient venir troubler le système nerveux, bousculer l’équilibre émotionnel.
Cette mise à distance automatique n’est ni positive, ni négative en soi, elle est utile dans certaines situations et préjudiciable dans d’autres. Les avantages de l’introspection sont que, bien souvent, les personnes hypersensibles introverties sont des personnes qui sont plus en lien avec leur intériorité, avec leurs émotions, avec leurs sentiments et leurs ressenties qu’avec l’extérieur, qu’avec leur entourage. Par conséquent ce sont des personnes qui, très tôt, ont conscience de leur sensibilité et du besoin de se protéger de l’environnement. Cette mise à distance automatique leur permet à la fois d’être très posée, très calme, tranquille et très réfléchie. Elles savent aussi mettre une frontière émotionnelle avec les autres, ce qui leur permet de vivre des relations plus stables, plus constantes et plus authentiques. Bien souvent, les personnes introverties vont se satisfaire plus facilement d’un travail dans lequel vont s’épanouir, dans lequel elles ne vont pas avoir trop de responsabilités et dans lequel une certaine routine leurs sera très confortable émotionnellement. Les inconvénients de l’introspection peuvent être, parfois, que si elles se retrouvent dans un environnement plus conflictuel, cela peut être un environnement familial ou un environnement professionnel, avec un conjoint dominant ou un employeur ou supérieur agressif ou offensif, elles n’auront pas toujours les bonnes armes pour se défendre.
     L’extraversion ne doit pas être confondue avec l’assurance ou la confiance. Une personne hypersensible extravertie n’est pas nécessairement une personne hypersensible avec une bonne confiance en elle. L’extraversion fait simplement partie de sa nature. L’extraversion n’est ni positive, ni négative en soi, elle est utile dans certaines situations et préjudiciable dans d’autres. Les avantages de l’extraversion sont que la personne hypersensible extravertie est généralement très empathique, elle aime les gens, les autres en général, sans distinction, un chien un chapeau l’émeu, elle aime rendre service, se rendre utile, être proche des gens. Elle aime être appréciée des autres également et est prête à déployer beaucoup d’énergie pour se faire aimer en retour. Elles vont s’investir corps et âme dans des causes qui leur sont chères, combattantes, elle n’a pas peur de braver des sommets, des montagnes, des interdits ou des difficultés. Les inconvénients de l’extraversion peuvent être que, tout d’abord, l’enfant hypersensible extraverti est plus en danger que l’enfant hypersensible introverti parce que l’adulte ne voit pas que c’est un enfant hypersensible, il ne le perçoit pas généralement et par conséquent les adultes pensent moins à le préserver, à le défendre ou à le protéger alors qu’il est tout aussi sensible, puis adulte généralement, la personne extravertie n’a pas de limites et pas de frontières dans ce qu’elle fait, dans ce qu’elle entreprend, dans l’amour qu’elle donne aux autres ce qui la mets en danger dans de nombreuses situations on peut l’imaginer, mais elle met souvent beaucoup de temps à s’en apercevoir, parfois même trop tard.
 
     L’introversion et l’extraversion, vous l’aurez compris, ont tous les deux des avantages et des inconvénients et il n’y en a pas un qui est mieux que l’autre. Généralement, les personnes hypersensibles introverties souffrent plutôt durant l’enfance parce qu’on leur met rapidement une étique de timide ou de faible alors qu’elles ne le sont pas assurément, mais elles sont également plus taquinée, moquée, raillée ce qui augmente la distance qu’elles mettent, tandis que les personnes hypersensibles extraverties souffrent plutôt à l’âge adulte parce qu’elles ont généralement tout donné, amour, attention, temps, argents et qu’elles se sentent épuisées, vidée, lessivée, qu’elles ont bien souvent consacré une grande part de leur vie à un autre, aux autres et s’est oubliée.
Je parle souvent dans mes articles d’une personne hypersensible, ce qui fait que la suite de ma phrase est accordée au féminin, mais il n’y a pas de différence, cela se passe aussi bien chez l’homme que chez la femme hypersensible, même s’il y a pour le moment une majorité de femmes hypersensibles, du moins « déclarée ». Invitation : Sortez de l’ombre messieurs hypersensibles. Les hypersensibles sont à l’honneur ! 😉
 
« Je suis doué d’une sensibilité absurde, ce qui érafle les autres me déchire. »
Gustave Flaubert

1 réflexion sur “Hypersensibilité -Introverti-Extraverti”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *