La souffrance de la personne hypersensible vient en partie de sa résistance à ce qui est, qui émane de son besoin naturel de perfection.
 
     De par sa structure mentale, la personne hypersensible a un besoin de perfection tel pour elle même, mais aussi pour les autres que bien souvent, c’est ce besoin d’absolu, de perfection ou d’excellence qui en vient à la faire souffrir.
 
     En général, la personne hypersensible n’a pas réellement conscience de son haut degré de perfection parce qu’il existe en elle depuis toujours, il est inné et depuis sa plus tendre enfance, elle avance… travaille… agit… et interagit en direction de cet absolu dans toute chose. Elle n’en a pas réellement conscience, mais c’est rééllement ce besoin de perfection qui l’a souvent amené voir toujours obtenir ce qui lui est nécessaire pour avancer, pour aller plus loin, pour aller là où elle veut aller. C’est ce qui la pousse à faire les choses. Seulement parfois les évènements et les situations extérieures ne lui sont pas favorables et là, a contrario, elle se trouve confrontée à une résistance qui la projette dans l’incompréhension, dans l’insatisfaction, dans un sentiment d’impuissance et dans une automatique autodévalorisation très sévère.
 
     Par ailleurs, elle a aussi tendance à projeter cette demande de perfection aux autres, et bien souvent inconsciemment, à ceux qui ne sont pas hypersensibles, à ceux qui ne tendent pas naturellement vers cette nécessité, vers cet absolu. Cette attitude de l’autre échappe totalement à la personne hypersensible qui la met dans une souffrance, dans une incompréhension telle que si c’était elle qui n’arrivait pas à faire ou obtenir quelque chose. Cette résistance à ce que l’autre ne tend pas au même degré d’absolu qu’elle-même, la plonge dans une souffrance abyssale. Elle se met alors à chercher désespérément et de manière obstinée jusqu’à son épuisement à elle, et bien souvent jusqu’au conflit avec l’autre, mais vainement, soit à lui faire comprendre, soit à le faire changer, soit à lui faire entendre.
 
     C’est cette résistance à ce besoin naturel de perfection pour soi et de l’autre que vient en partie la souffrance des personnes hypersensibles.
 
     Un moyen que la personne hypersensible a en son pouvoir est de prendre conscience de son naturel besoin de perfection, d’en diminuer l’amplitude pour elle même et surtout d’abandonner toute demande de perfection à l’autre. Ainsi ses jours seront plus harmonieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *