Les hypersensibles et le besoin de sens

 

  À partir de ce texte de Jiddu Krishnamurti,
 
« Oubliez l’idéal, et prenez conscience de ce que vous êtes.
Ne courrez pas après ce qui devrait être,
mais comprenez ce qui est.
La compréhension de ce que vous êtes vraiment est beaucoup plus importante que la quête de ce que vous devriez être.
Parce que en comprenant ce que vous êtes s’amorce en vous un processus spontané de transformation,
alors qu’en devenant ce que vous croyais devoir être, il n’y a pas trace de changement,
c’est simplement la même chose qui continue sous une autre forme. »
Jiddu Krishnamurti
 
je souhaite dire à chaque personne hypersensible que cela fait partie de la nature profonde des personnes hypersensibles de sentir un besoin intense de donner un sens à sa vie, soit à travers son travail, soit à travers son engagement pour une cause, soit à travers une conviction profonde pour quelque chose, soit à travers la protection ou la défense de certains individus, et la personne hypersensible s’engage corps et âme pour cet idéal, cette cause ou ces individus. C’est en cela que les personnes hypersensibles sont des êtres d’exception. La personne hypersensible est une personne qui est en permanence en quête de sens dans tout ce qu’elle fait, dans chacun de ses choix ou dans tout ce qu’elle entreprend. Elle est bien souvent durant son enfance, puis son adolescence et parfois même encore à l’âge adulte si… elle n’est pas épuisée, pourvue d’un grand idéal, bien souvent utopique pour les personnes qui ne sont pas hypersensibles.
 
     Ce but, cet objectif ou plutôt cet appel à réaliser quelque chose de grand, que l’on pourrait nommer une mission, tend la personne hypersensible en direction d’un but élevé pendant longtemps. Très heureusement que des personnes hypersensibles existent, car cela permet à certains très grands projets de se réaliser et à certaines personnes de se réaliser.
 
     Seulement les résultats ne sont pas toujours à la hauteur de l’engagement, des espérances, de l’aspiration ou des investissements de la personne hypersensible, alors pour certain(e)s la déception est grande et la descente ou la chute est rude. Pour d’autres, la tâche semble si élevée qu’elles ne savent pas par où commencer ou comment y parvenir. La personne hypersensible voit les choses à l’état final, comme si c’était fait, tel que cela pourrait être, tel ce que cela devrait être, tel ce que la sera une fois terminée, avec à la fois tous les avantages, mais aussi tous les inconvénients, dans une vision globale de son projet et se sent parfois débordée face à l’immensité de son objectif, face à la somme de chose à accomplir, qu’elle ne sait par où commencer, que parfois elle y renonce avant même d’avoir essayer.
 
     L’une des solutions ici, serait de revenir véritablement à soi, comme vous y invite Krishnamurti, et de commencer par vous connaître et vous comprendre vous-même avant de vouloir réaliser de très grandes choses et ainsi la vie tracera son chemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page