Bébé hypersensible

Un bébé hypersensible peut réagir de manière plus intense ou plus prolongée à divers stimuli par rapport à d’autres bébés. Cela peut se manifester par des pleurs fréquents, une sensibilité accrue aux bruits, à la lumière ou aux textures, et une difficulté à se calmer. Les parents d’un bébé hypersensible peuvent trouver cela parfois épuisant, mais il est essentiel de reconnaître et de respecter les besoins spécifiques de leur enfant.

Comment reconnaître un bébé hypersensible ?

Reconnaître un bébé hypersensible peut être un défi car les signes peuvent varier d’un enfant à l’autre. Cependant, voici quelques indicateurs qui peuvent suggérer une hypersensibilité chez un bébé :

  1. Réactions intenses aux stimuli sensoriels :Un bébé hypersensible peut réagir de manière disproportionnée aux stimuli sensoriels tels que la lumière, les sons, les textures des vêtements ou même les odeurs. Par exemple, il peut pleurer ou se mettre mal à l’aise dans des environnements bruyants ou lumineux.

  2. Difficulté à se calmer :Les bébés hypersensibles peuvent avoir du mal à se calmer après avoir été exposés à des stimuli perturbateurs. Ils peuvent pleurer pendant de longues périodes sans être facilement consolés.

  3. Sensibilité émotionnelle accrue : Les bébés hypersensibles peuvent être plus sensibles sur le plan émotionnel. Ils peuvent pleurer plus facilement en réponse à des situations qui ne dérangent pas nécessairement les autres bébés.

  4. Sommeil perturbé : Les bébés hypersensibles peuvent avoir du mal à s’endormir ou à rester endormis en raison de leur sensibilité aux stimuli environnementaux.

  5. Réactions alimentaires : Certains bébés hypersensibles peuvent avoir des réactions inhabituelles aux aliments, comme des coliques sévères ou des difficultés à tolérer certains types de nourriture.

  6. Besoin de proximité : Les bébés hypersensibles peuvent rechercher plus de proximité et de réconfort de la part de leurs parents ou des personnes de confiance.

Il est important de noter que tous ces signes ne garantissent pas que votre bébé est hypersensible. Si vous vous inquiétez du comportement de votre bébé, il est préférable de consulter un professionnel de la santé pour obtenir une évaluation et des conseils appropriés.

Que disent les recherches sur la sensibilité des bébés ?

L’origine de l’hypersensibilité est toujours une sujet de nombreuses recherches bien que le facteur génétique soit pour le moment privilégié.

Les recherches de L’Université de Genève

Dans « Fort comme un hypersensible » co-écrit avec Maurice Barthélemy, j’ai fait mention à une étude menée par les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et l’Université de Genève (UNIGE) qui a montré que les bébés présentant des pleurs excessifs sont, dès leur naissance, plus sensibles à certaines odeurs. Cette sensibilité aux stimuli sensoriels expliquerait jusqu’à 48% de leurs pleurs. L’hypersensibilité sensorielle expliquerait les pleurs prolongés des bébés. L’étude est à découvrir dans la revue Pediatrics research.

 Pourquoi certains nourrissons pleurent-ils beaucoup plus que d’autres ? Les pleurs font partie de la vie d’un nourrisson et représentent une forme de communication avec leur entourage. Toutefois à l’âge de six semaines, certains bébés pleurent très peu et sont facilement apaisés, tandis que d’autres, environ 20 %, pleurent plus de trois heures par jour sans pouvoir être consolés.

Cette étude offre une nouvelle compréhension des nourrissons atteints de coliques en démontrant qu’à la naissance, leur système nerveux central est plus sensible aux stimuli sensoriels et que les zones responsables de la douleur et de l’autorégulation sont plus facilement activées chez ces bébés. Cette sensibilité pourrait les rendre plus réactifs à la douleur et moins capables de se calmer une fois qu’ils ont commencé́ à pleurer. Elle expliquerait jusqu’à 48% de leur comportement de pleurs ultérieur.

Ces résultats pourraient aider les parents à déculpabiliser et les aider à̀ adapter leur approche aux besoins spécifiques de leur enfant. Mieux comprendre son nourrisson peut déjà apporter un immense soulagement.

Les recherches dirigées par l’Université Queen Mary de Londres

Une étude Britannique menée sur des jumeaux révèle que notre sensibilité réside en partie dans nos gènes. Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres et environ la moitié de ces différences peuvent être attribuées à nos gènes, selon de nouvelles recherches.

Les recherches de Dr Elaine Aron

Par ailleurs Elaine Aron, psychologue clinicienne américaine, est connue pour ses travaux sur la sensibilité émotionnelle, notamment chez les adultes, mais aussi chez les enfants, y compris les bébés. Elle a popularisé le terme « personnalité hautement sensible » (PHS) pour décrire les personnes qui ont un système nerveux plus réactif aux stimuli externes et internes, ce qui les rend plus susceptibles de réagir de manière plus profonde et intenseà diverses expériences.

Dans son livre « Mon enfant est hautement sensible », Elaine Aron aborde spécifiquement la sensibilité chez les enfants, y compris les bébés. Elle explore comment reconnaître la sensibilité chez les enfants dès leur plus jeune âge et comment les parents peuvent mieux comprendre et soutenir les besoins émotionnels et sensoriels de ces enfants.

Selon Aron, les bébés hypersensibles peuvent présenter des caractéristiques telles qu’une réactivité accrue aux stimuli sensoriels, une sensibilité émotionnelle et une capacité à absorber les émotions des autres. Elle encourage les parents à adopter une approche sensible et attentive pour répondre aux besoins spécifiques de leur bébé sensible, en leur offrant un environnement calme, des routines cohérentes et un soutien émotionnel.

Les travaux d’Elaine Aron ont contribué à sensibiliser davantage les parents et les professionnels de la santé à la sensibilité émotionnelle et sensorielle chez les enfants dès leur plus jeune âge, aidant ainsi à mieux comprendre et à mieux soutenir ces enfants dans leur développement.

Les recherches de Charlotte Wils

Pour tenter de vérifier si l’hypersensibilité proviendrait d’une hérédité ou d’une complication physique ou psychologique durant la grossesse ou l’accouchement, j’ai procédé durant l’année 2023 sur 100 personnes hommes et femmes confondues à des recherches concernant la possibilité d’une hypersensibilité ayant pour causes deux critères :

1/Des complications durant la vie intra-utérine du bébé selon deux hypothèses :

  • D’un point de vue biologique : c’est-à-dire de lister les différentes complications physiques concernant la santé de la mère durant la grossesse telle que la perte de sang, l’impossibilité de s’alimenter, démarrage d’un tabagisme, diabète de grossesse, arrêt de courbe de croissance et bien d’autres
  • D’un point de vue psychologique : c’est-à-dire de noter et lister les multiples complications psychologiques de la mère durant la grossesse telle que le décès d’un proche, déclaration d’un cancer, la rupture du couple parental, découverte d’une trahison du conjoint et bien d’autres

2/Des complications durant l’accouchement : c’est-à-dire d’inscrire s’il y a eu un déclenchement, une césarienne, bébé resté coincé, un placenta qui ne voulait pas sorti, jumeau décès et bien d’autres.

Les conclusions sont que seul 25% des bébés hypersensibles ont des complications durant la grossesse et que seul 36% des bébés hypersensibles ont eu des complications à la naissance.

Par conséquent, nous ne pouvons pas établir que l’hypersensibilité proviendrait d’une complication durant la période de gestation ou d’une difficulté liée à l’accouchement et confirmerait bien la thèse de la génétique. Reste à savoir quel gène.

Comment s’occuper d’un bébé hypersensible ?

S’occuper d’un bébé hypersensible peut nécessiter une approche délicate et attentionnée pour répondre à ses besoins émotionnels et sensoriels spécifiques. Voici quelques conseils pour prendre soin d’un bébé hypersensible :

  1. Créer un environnement calme : Évitez les environnements bruyants, lumineux ou surstimulants autant que possible. Créez un espace calme et apaisant pour votre bébé, avec des lumières douces et des sons apaisants.

  2. Établir une routine prévisible : Les bébés hypersensibles bénéficient souvent de routines cohérentes qui leur donnent un sentiment de sécurité et de stabilité. Essayez d’établir des horaires réguliers pour les repas, les siestes et les moments de jeu.

  3. Répondre aux signaux de détresse : Soyez attentif aux signes de détresse de votre bébé et répondez-y de manière sensible et réconfortante. Offrez-lui des câlins et des contacts physiques pour l’aider à se calmer.

  4. Limitez les stimuli : Réduisez les stimuli externes qui pourraient être trop intenses pour votre bébé. Par exemple, évitez les vêtements irritants ou les jouets bruyants.

  5. Pratiquez le peau à peau : Le contact peau à peau peut être apaisant pour les bébés hypersensibles. Passez du temps en peau à peau avec votre bébé en le tenant contre votre peau nue.

  6. Trouvez des moyens de vous détendre : Prendre soin d’un bébé hypersensible peut être stressant. Assurez-vous de prendre du temps pour vous détendre et vous ressourcer afin de mieux répondre aux besoins de votre bébé.

  7. Consultez des professionnels de la santé : Si vous vous inquiétez du bien-être de votre bébé ou si vous avez besoin de conseils supplémentaires, n’hésitez pas à consulter des professionnels de la santé, tels que des pédiatres ou des spécialistes du développement de l’enfant.

Conclusion

Offrir un environnement calme, des câlins et une présence rassurante peut aider à soutenir le bien-être émotionnel de bébés hypersensibles. En adoptant une approche douce, aimante et attentive, vous pouvez aider votre bébé hypersensible à se sentir en sécurité, soutenu et aimé.

Si les parents s’inquiètent du comportement de leur bébé, il est toujours conseillé de consulter un professionnel de la santé pour obtenir des conseils personnalisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut